• C'est un article général. Il faut ensuite tenir compte de vos signes lunaire et solaire, des conjonctions et oppositions sur votre thème natal qui viendraient contrer ou augmenter ce qui est dit ici.

    Vénus en signe

    Vénus en bélier :

    C'est un aspect dangereux, dans le sens ou si on est proche des gens "intelligents", de ceux qui ont un projet, on veut etre admiré pour notre propre intelligence, pour nos idées géniales, c'est un aspect égocentrique très prononcé. L'égo augmenté, le piège de "Je". On peut néanmoins etre un leader charismatique et arriver aux sommets de par ces memes idées. Avec le risque d'etre Icare, de chuter tout autant car nous n'avons pas tenu compte des autres.

    Vénus en taureau :

    Ce domicile permet à la personne d'exprimer ce qu'il ressent, ses sentiments du moment, dans son environnement proche. Il est créateur, ce qui peut mener à 2 enfermements : etre heureux et baigner dans des créations "heureuses" autour de soi, et etre enfermé dans une secte protectrice, ou etre malheureux et s'entourer de peintures, dessins ou livres exprimant notre détresse intérieure. Ce que je suis se résume à ce que j'ai ou ce que j'ai crée.

    Vénus en gémeaux :

    Le gémeaux donne à Vénus une capacité transformatrice, changer le mal en bien, nettoyer, s'aérer, dépolluer, mais c'est toujours selon un prisme personnel, potentiellement une frustration d'adolescence. On veut changer le monde car on a pas eu ce qu'on voulait. C'est un bon élan s'il est débarassé du poids du passé, d'avoir perdu le paradis et vouloir aider les autres juste pour le retrouver. On peut éduquer, communiquer, enseigner, d'ou la nécessité de bien saisir le poids de ce qu'on transmet.

    Vénus en cancer :

    On est ouvert aux sentiments de la famille, du clan, des amis, des collègues, c'est un très bon aspect empathique, mais qui a son défaut : tellement vouloir etre accepté par les autres qu'on va terrer nos peurs secrètes, comme une forme de rejet, et on va se cacher dans un personnage, celui du gentil père ou mère de famille, qui fatigue en silence, mais montre toujours le visage énergique. Profiter de cet astre pour faire un travail associatif est moins risqué, pas d'affect avec le groupe.

    Vénus en lion :

    On est ici dans une puissance énergie égocentrique, mais pour exprimer toute la force de nos sentiments, que ce soit dans une classe, une salle, sur scène, dans un film. Il faut crier, s'énerver, épancher toute la gamme d'énergies puissantes qui circulent en nous. On veut que chacun voit à quel point nous pouvons refléter leur joie, leur peine, leur amour, mais on est dépendant de cette représentation, il nous faut cotoyer des gens charismatiques, "différents".

    Vénus en vierge :

    Le domicile est ici excellent pour le service, pour comprendre ce que veut un client, pour vendre la came, pour plaire au patron, mais il y a encore ce souci majeur : derrière celui qui veut plaire, qui y a t il ? Quelqu'un qui veut digérer ce qu'il ressent par l'action et avoir un retour de cette action. On devient dépendant des bravos, des mercis, des marques positives d'attention, ce qui nous force alors à une forme d'esclavage dans le but de les avoir.

    Vénus en balance :

    On sera sensible à toutes les injustices de la Terre, à tout le mal que subit l'autre. C'est un aspect anti égoiste par excellence, on veut de la justice sociale, de la paix, et on va se battre du coup pour imposer un nouveau monde, en pensant réellement que celui ci sera meilleur. L'avocat, le juge, le diplomate, seront très à l'aise avec ce signe des tribunaux, des instances mondiales. Mais on trouvera aussi des gens qui ont la force d'avoir des couilles, à leurs risques et périls, d'ou le besoin de tempérance.

    Vénus en scorpion :

    C'est avec le poissons le signe le plus empathique, on est soit une victime ressentant les souffrances d'autres victimes (une violée sent les femmes violées, le drogué attire les drogués, l'alcoolique attire les alcooliques, la nympho des cibles, etc), mais le bourreau pourra là aussi sentir d'autres bourreaux avec qui s'associer pour faire le mal, profiter d'autrui, sexuellement parlant bien sur. La force de Vénus ne fait que refléter le caractère dominant ou dominé, augmenté par le scorpion ici.

    Vénus en sagittaire :

    Le besoin de s'oublier dans les jouissances de la vie est ici un risque certain. On veut contrer le monde réel par une activité gaie et positive, mais c'est trop d'excès, la modération est un travail pour ne pas que son émotion du moment soit frustrée (pas assez de sexe, d'alcool, de sensations fortes) tout autant qu'ici la prison soit celle des sens (toujours plus loin, plus haut, plus fort). Il faut évacuer nos sentiments mais sans qu'ils ne nous submergent par un tsunami.

    Vénus en capricorne :

    Dans ce signe, Vénus désire etre écouté, avoir un effet sur les autres, qu'il puisse sentir qu'un effondrement va etre empeché par son action. Il est ici dépendant de l'action des autres en retour, et si la société ne change pas, nous aurons le syndrome Cassandre habituel : voir et sentir comment tout va aller de pire en pire, tout faire pour aider mais avoir pas ou peu de retour. C'est la marque de Noé, qui sait la date du déluge et doit aider les gens proches de lui mais pas tout le monde, impossible.

    Vénus en verseau :

    L'astre est ici dans un signe très enfantin, avec ce que cela implique : on veut révolutionner le monde, on est certain que toute la positivité, l'élan peut gagner l'humanité et la faire voir les meilleures solutions (les notres). On est différent, en avance, on est proches des gens étant sur notre idée de créer ce nouvel age, et c'est ainsi une marque extremement sectaire, car on n'accepte plus le monde tel qu'il est, on ne voit que le monde tel qu'on voudrait qu'il soit, piège autrement plus pernicieux (illusion de changement, de révolution, de positivité).

    Vénus en poissons :

    L'exaltation donne à l'astre une empathie maximale : on sent les souffrances des mourants, des gens torturés, des vieux, des malades, des fous, des handicapés, on est alors dans l'oubli de soi total, on est à leur pied, dans un sacrifice total. Pour quoi au final ? Pour espérer que les gens auront de la joie avant la mort, pour tenter la guérison quand meme, c'est une marque relativement désespérée, on donne tout avant que le typhon n'emporte l'humain. Les sentiments sont ici augmentés par la proximité de la mort.


  • J'écris l'avertissement en gros et plus grand car visiblement il n'est pas lu :

    C'est un article général. Il faut ensuite tenir compte de vos signes lunaire et solaire, des conjonctions et oppositions sur votre thème natal qui viendraient contrer ou augmenter ce qui est dit ici.

    Mars en signe

    Mars en bélier :

    L'astre dans le signe du cerveau fait que le natif a des idées, qu'il veut exploiter. Il veut etre le chef d'un projet, etre suivi, félicité pour son intelligence, résultat ce besoin de devoir exposer son plan est source de stress, il a l'impression de parler à des bébés, et il doit donc "se mettre au niveau" des autres, ce qui est agaçant pour lui et pour les autres, qui perçoivent de la condescendance. Idéal pour jouer au militaire en vrai ou dans un jeu vidéo, pour jouer à Fornite tout autant qu'etre un commandant, dans une armée ou par ex dans une crèche. Cette Mars est positive car on se persuade que l'action va tout régler.

    Mars en taureau :

    Signe des sens, c'est typiquement un signe pour faire travailler sa créativité, et comme c'est aussi le signe de la maison, il faut se créer un environnement qui soit le reflet de ce qu'on est, de ce qu'on veut pour l'avenir. On peut voir beaucoup d'artistes tout autan qu'architectes, décorateurs, ouvriers, avec quelques particularités : un Mars en constellation taureau, ce qu'il voudra projeter ne plaira pas, il devra donc se contenter de cacher ce qu'il est dans des oeuvres symboliques (comme un livre dont le héros n'est que lui meme déguisé), alors que Mars en fin de signe, constellation Orion, il va au contraire chasser les représentations des autres pour leur faire comprendre que sa vision du monde est la bonne. Par ex "la couleur du mur que tu as choisi est nulle, je vais peindre en bleu, tu vas voir".

    Mars en gémeaux :

    On expose aux autres, mais cela a un coté méchant, assumé ou non. On agit et on parle dans un but manipulatoire, là encore reconnu ou pas, c'est à dire qu'on veut guider les autres dans une direction, on pense sincérement que celle ci est la bonne ou meilleure, donc on leur expose quel est le mal et comment s'en débarrasser. La Mars dans ce signe nous fait ainsi inventer un méchant, un conflit, une guerre, et on ligue les autres dans cette bataille inventée, pour "sauver le monde" d'un songe. Il faut se focaliser sur le voyage, les ondes et donc l'internet, pour guider son envie de bataille et d'action sur des polémiques Twitter ou autre, on va exceller pour défendre les noirs, les homos, les opprimés, les trans, les femmes, contre les grands méchants qu'on a inventé (et on est aussi méchant que le méchant qu'on dénonce).

    Mars en cancer :

    L'astre implique ici de se battre pour sa famille au sens large : ca peut etre tout autant sa femme, ses enfants, que sa catégorie sociale. Le but n'est pas ici de combattre un méchant inventé, mais de juste vouloir le mieux de ceux qui sont comme moi. Je suis pauvre et j'aide les pauvres à etre moins pauvre, j'ai échoué et j'aide mes enfants à ne pas échouer comme j'ai fait. Excellent pour etre dans une associatio caritative du style restaus du coeur, secours catholique, etc. Cette Mars peut aussi nous pousser à lutter pour combattre une injustice d'adolescence, et se retrouver dans ceux qui ont souffert de celle ci : je ne peux etre parent, faire partie d'un clan qu'une fois que ce conflit passé sera résorbé.

    Mars en lion :

    Signe du coeur, il faut ici exprimer sa rage, le fait qu'on ne posséde pas, notre peur de perdre, sur des planches ou sur une scène. On retrouve dans ce signe des chanteurs, acteurs, qui s'y trouvent un exhutoire. Sauf que les places étant limitées, on va souvent se battre pour etre un conférencier, un grand sportif, un "maitre", sans y arriver car la concurrence est rude. Le stress est donc augmenté par le fait que les places sont rares et chères. Il n'y avait qu'un Michael Jackson lion, une Madonna, un Louis 14. Cette guerre ne laisse qu'un vainqueur, et une armée de perdants frustrés.

    Mars en vierge :

    L'astre donne ici la volonté de régler et digérer le stress des autres, le fait qu'ils ne sont pas qui ils veulent etre. Le but est évidement d'avoir une solution pour digérer et régler ses problèmes personnels. C'est donc un aspect très psychologique, psychiatrique et psychanalytique. On pourra aussi aider par la Nature, les animaux, et donc avoir une lutte dans le fait de défendre les animaux et le véganisme, tout comme avoir un restaurant offrant une cuisine "meilleure". Le stress étant ici que si l'autre n'est pas "aidée" par nos actions, nous n'aurons pas nos réponses. La vierge est une transformation, on se bat pour celle ci, mais le processus et donc la réussite ne dépend pas de nous.

    Mars en balance :

    On va ici se battre contre la mort, contre l'inéluctable, contre la racine des problèmes, à leur source meme, c'est le pire des aspects, car on touche ici à un coté alchimique quasi sacrificiel, il faut tout donner aux autres et s'oublier, pour que la bataille paie. C'est typiquement l'avocat qui va essayer d'aider des femmes violées, le mec de l'ONU qui va tenter de faire comprendre à deux connards qu'ils ne doivent plus se faire la guerre. La justice est hélas rare, il va plus souvent etre témoin ou subir des injustices, tout dépendra de ce qu'il combat. Par ex si vous vous attaquez à Bill Gates, ca n'est pas pareil que d'etre le petit avocat commis d'office qui veut changer le monde par le petit niveau.

    Mars en scorpion :

    Encore un aspect dangereux. La maison natale de cette Mars est ici clé, si elle est paire, elle sera féminine et donc on sera plus porté à etre une victime de salauds, à rencontrer des violeurs, tueurs ou encore des alcooliques et des droguées, alors qu'en maison impaire masculine, on sera plus porté à la perversité, inconsciente ou non, de vouloir etre aidé et donc enfermer l'autre dans une empathie qui n'est bonne ni pour lui/elle (car il veut nous sortir de notre souffrance), ni pour nous (car on veut sortir de notre douleur mais on n'y arrive pas). Typiquement un aspect pour transfigurer la douleur dans le tantrisme, pour ainsi ne pas cultiver une frustration sexuelle qui voit naitre pas mal de violeurs et serial killers.

    Mars en sagittaire :

    On lutte pour pouvoir s'éclater, jouir de la vie, mais il faut etre deux pour jouir sexuellement, donc nous aurons soit des adeptes de la branlette, de l'alcool et des plaisirs "qui se paient", soit des épanouis ayant une écoute, une personne qui comprend leur besoin de jouissance pour ne pas etre blessé par leurs piques, leurs envies soudaines, leur changement brusque par manque.On peut certes noyer le stress de la solitude dans l'alcool, les putes, le jeu, mais la compréhension de pourquoi les autres sont comme ils sont, qu'on ne peut pas les changer meme en les secouant, et donc l'abandon du conflit, est ici la meilleure solution. Une Mars en ce signe est à "abandonner", car on n'a jamais fini de croiser des cons, des coincés, qui n'aimeront pas ce qu'on est.

    Mars en capricorne :

    Ici, l'exaltation apporte un stress maximal : on sait les problèmes, les conflits à venir, on prévient mais comme n'a pas la solution (contrairement au bélier, qui a un plan), on n'est ni écouté ni suivi. Personne ne veut savoir ce qui va advenir, mais tout le monde veut des solutions à ce qui va advenir. Sauf que ce qui doit arriver, bah doit arriver, quoi que fasse l'autre la vision sera bonne. Raison de plus pour que l'autre ne nous écoute pas, car qu'il le fasse ou non, le résultat sera le meme. C'est ainsi l'aspect des oiseaux de mauvaise augure, des Greta Thunberg, des médiums déprimants ou déprimés, des écolos, lanceurs d'alerte. On se bat pour essayer d'empecher ce qui arrivera, au lieu de trouver l'intelligence pour accepter ce qui vient et se préaprer à la tempete, pour ne pas sombrer dans le déluge.

    Mars en verseau :

    Mars dans le signe des genoux est paradoxal, regarder ici les maisons natales, soit on va se battre pour provoquer une révolution si la maison est msculine ou impaire, soit on va se battre contre les révolutionnaires, par exemple en prouvant qu'on est plus révolutionnaire qu'eux. Signe d'espace, d'astronomie, on peut combler le stress de voir le monde d'en bas, la Terre,en regardant l'autre coté, le ciel, par une lunette astronomique, ou tenter d'etre astronaute, de travailler dans le spatial ou l'aérien. Le fait de lutter pour que les enfants soient des révolutionnaires, des gens différents, est aussi favorable, mais le stress inévitable de voir les autres aller à l'opposé de la révolution voulue sera courant.

    Mars en poissons :

    C'est le signe le moins favorable à Mars, car on va travailler avec des fous, des mourants, des prisonniers, des morts (croque mort, thanatopracteur), c'est donc une lutte impossible, la victoire est impossible sauf comme pour la balance à se sacrifier, se donner à 100% aux autres, faire tomber Mars en laissant tomber son égo dans l'action : on n'a ps d'égo si on enchaine les nuits de 12h à l'hopital, on est entièrement dans le don aux malades et on ne pense plus au reste. On sera le psychologue persuadé qu'il peut régler la folie de ses patients, le surveillant pénitentiaire ou l'éducateur persuadé qu'il peut faire vriller les multi récidivistes. C'est le signe le plus sinistre des 12, et cette Mars est source de dépression si le sacrifice de la personne ne voit pas d'effet, par ex si mes patients meurent, si mes fous ne vont pas mieux, si mes prisonniers retournent en prison une fois libres, etc.


  • Maitrises : Mars diurne et Jupiter

    Exil de Neptune.

    On tombe ici dans un signe complémentaire des gémeaux martiaux, et surtout du signe du bélier, martial et exaltation solaire. C'est le signe le plus martial. L'égo, du fait de Jupiter, le bébé étoile, se croit Soleil lui même (il n'est qu'en formation), d’où l'erreur moderne d'associer ce signe à notre étoile. Jupiter n'est pas Dieu, et vous pouvez avoir un égo gros comme la planète Terre, vous n'en serez pas Soleil pour autant. Le Roi-Soleil Louis 14 s'est peut être déclaré comme tel, mais il lui fallait se couvrir d'or, se faire construire un château somptueux et monter sur les planches pour montrer son charisme martial, sa grandeur jovienne. Si le taureau est le signe des objets miroirs de la divinité jovienne, projections de sa personnalité, le lion est la projection de l'égo. Regardez comme je suis fort, comme je joue bien, comme j'ai des émotions. C'est le signe du paraitre, du doré, de la propagande, et des lieux de représentations : pièces de théâtres, cinémas, ce signe est bourré d'acteurs, et qui plus est charismatiques (Al Pacino, De Niro, Sean Connery), de chanteurs(ses) qui se sont crus rois, comme Beyoncé, qui se déclare reine de la Pop, et Michael Jackson, qui s'en était auto-proclamé roi, ou encore "Queen", qui se croyait vierge mais était lion, et le roi des homos, hélas rattrapé par sa sexualité et le sida (Mars, le sang contaminé). Richard s'était fait appeler "cœur de lion" (lion signe du cœur), ces natifs sont capables de faire pleurer, rire, soulèvent les passions, que ce soit en bien ou en mal. Combien de fans pleuraient dans les concerts de Michael Jackson ou devant une pièce bien interprétée ? En mal, notre lion Louis 16 a fait réagir les loges maçonniques, qui ont manipulé 3 000 sans culotte plutonisés pour le renverser.

    Les signes vénusiens taureau-cancer-vierge sont ennemis du lion, qui est surtout opposé au verseau. Alors que le verseau est signe du désordre, des révolutionnaires, des athées, des utopies, des anarchistes, le lion est signe de l'ordre, que le natif veut donner au monde entier, qui n'est que projection de son égo, il veut absolument communiquer cet ordre à tout le monde. Si le lion pète, le monde entier doit péter.

    Le lion, après le cancer signe du meurtre de la mère, est celui du meurtre du père. Louis 14 a fini son règne mal aimé du peuple, pays en faillite, famine, petite vérole en pagaille, petit age glaciaire. Louis 16 a fini la tête coupée, normal Mars gouverne la tête. Michael Jackson a perdu la tête, cassé et démoli par la justice et les médias. C'est le signe de la majorité, le natif veut s'affranchir des parents, de la figure divine paternelle, il rentre donc en conflit. Lui aussi veut avoir sa cour, ses enfants, ses admirateurs, ses spectateurs, ses élèves, il veut dépasser le maitre.

    Le vrai astre royal est Neptune, et le signe royal le capricorne, comme l'avaient bien montré le moyen-age, qui associait la maison royale à la 10. Le lion, c'est le 5, maison du père et de ses enfants, il règne sur sa famille, sur ses enfants, sur ses élèves, sur ses fidèles. Le Soleil donne sa lumière à tout le monde, l'égocentrique lion veut illuminer le monde de sa beauté, de sa grandeur. La pseudo sainte Amma, de ce signe, prend tout le monde dans ses bras, elle veut prendre tout le mal et le sublimer.

    Pour vous figurer ce signe, regardez les James Bond : il a plein de maitresses, plein d'argent, achète des belles voitures, belles montres et autres objets luxueux, il joue sans cesse, il n'a peur de rien. C'est dans ce signe qu'Enki, symbole de Mars et du bélier chez les sumériens, coupe la tête (comme un certain Louis 16) d'Humbaba, le démon de la foret, qui lui avait pourtant promis mille trésors s'il l'épargnait.

    On ne peut oublier que les places sont chères, dans les métiers artistiques ou qui permettent de toucher le monde entier et se dire "roi", alors que les balances, vrai signe solaire, sont les milliardaires et les vrais hommes de pouvoir, ils n'ont pas besoin de tout ce battage, ce charisme et ce clinquant. La plupart des natifs, comme dit plus haut, se replieront sur un petit royaume, celui de la maison, la famille, la classe (prof), la petite salle de théâtre, la petite association caritative, des roitelets donc. On donne la lumière comme les astres nous la laisse transmettre, et souvent le signe lunaire contre les aspects lion (un vrai lion doit avoir Lune et Soleil dans ce signe), donc si vous ne vous sentez pas égocentrique ni roi, regardez votre signe lunaire ou vos maisons natales, cette précision est d'importance, car je ne pense avoir affaire ni à des lecteurs millionnaires, ni acteurs/chanteurs, ni rois de la peinture, du cinéma ou autre.

    Lion (17 aout - 17 septembre)


  • Maitrises : Jupiter - Vénus du matin.

    Exaltation : Lune. Exil d'Uranus.

    Ce signe s'oppose au bélier, signe martial et d'exaltation solaire, en étant l'exaltation lunaire et signe de la Vénus du matin, notre chère Lucifer (positive, à ne pas confondre avec sa face nocturne, infernale).Qui dit Soleil et Mars dit masculin, donc qui dit Vénus et Lune dit féminin, ce signe est donc traditionnellement favorable aux femmes plutot qu'aux hommes.

    Signe de Jupiter, astre associé au fils du Dieu solaire, c'est le signe du crime, des coups d'état, Jupiter prend la place de Saturne, le Soleil noir, et du Soleil. Comment ? Par la voix, c'est le signe de la gorge, et des sens. Ainsi, Krishna, archétype hindou du taureau, séduit les gopis (gardiennes de troupeau) en jouant de la flute. JFK séduit les USA avec ses beaux discours, et sa maitresse Marilyn Monroe, taureau elle aussi, le séduit avec sa voix (scène mythique du "i love you"). Notre Johnny national, comme un paquet de chanteurs et d'acteurs, est de ce signe, merci la voix, ça aide dans ces secteurs.

    De quoi ce signe est il le "Dieu" ? De sa maison, qui est l'extension de lui meme, car c'est le signe du "J'ai", les objets sont une image de soi et ont un pouvoir sur nous, comme égrégores miroir. Dans cette maison, nous pensons cultiver la 33ème voie, rebelle aux 32 voies divines de la création, et cela inspiré par la Lune, qui reflète la Lumière du Soleil, comme Vénus est le symbole de l'astre miroir du Soleil. Lucifer est bien le porteur de lumière, la Vénus du matin apporte la lumière, elle se croit donc supérieure, telle Prométhée apportant frauduleusement le feu divin aux humains.

    L'erreur jovienne taureau (son signe de maitrise) est de croire que la Terre est sa maison et qu'il en est le maitre, et qu'elle doit se conformer à ses idées, etre à son image, et qu'il peut la modeler sans devoir respecter les loi divines sumériennes "ME" (terme intraduisible) ou les 32 voies divines des écrits kabalistiques, ou encore les commandements, pour créer sa voie rebelle.

    Qui dit miroir dit créations d'objets miroirs, les artistes sont ainsi majoritairement dans ce signe, on crée des peintures, sculptures, instruments de musiques, chansons ou livres qui ne parlent que de nous (le taureau est le maitre du son). Ce n'est pas un hasard si les premières oeuvres d'art, à Lascaux, symbolisent les étoiles du taureau et d'Orion au sein d'un taureau. 

    Taureau (16 mai - 16 juin) - Maison 2

    Taureau (16 mai - 16 juin)

    Le taureau a été le Dieu maternel, vénusien, de l'ère du taureau, celle de Sumer par exemple, qui l'a divinisé en Inanna-Ishtar, face diurne de l'astre. Les celtes durant cette ère fondèrent Carnac (pour la corne de taureau), dont son bâtisseur mythique s’appelle Kornelli (Korn, comme celle du taureau), et ils vénéraient Cernunos, à tete de taureau. L'éden mythologique est justement au mont Taurus. Dyaus, le Dieu hindou, est aussi une vache divine, tout comme dans la mythologie nordique Dieu est une vache, Audhumla, adorant son fils Ymir, tout comme Nout le ciel adorait Geb, ou encore Tiamat, la mère divine babylonienne, couchait avec son fils préféré Kingu. Mais comme l'ère du taureau est suivie par celle du bélier, vous vous doutez que ce Dieu féminin sera tuée par un Dieu masculin.

    Ce crime est symbolisé par Algol, la tete coupée de la Méduse coupée par Persée, dans le secteur de transition entre le bélier et taureau. Dyaus est tuée par Indra, qui prend la place de Dieu. Saturne est chasée par Jupiter. Le taureau divin est tué par Mithra. Tiamat et Kingu sont tués par Marduk, qui la démembre pour créer les planètes et les humains. Le taureau divin d'Inanna-Ishtar est tué par Enkidu. La vache nordique et Ymir sont démembrés eux aussi par les frères-soeurs jaloux, voulant créer un ordre jovien, différent de celui de Saturne et du Soleil. La Lune, Jupiter et Vénus s'opposent au Soleil, Saturne et Mars.

    Ainsi, les signes ennemis du taureau sont les signes martiaux bélier-gémeaux, il est cerné par le guerrier martial et le chasseur Orion de l'autre coté. JFK a été assassiné, Marylin Monroe elle aussi, c'est le destin de beaucoup de natifs, d'etre des vaches sacrificielles. Le lion, le capricorne, sont aussi adversaires.

    Le scorpion est directement opposé au taureau. Le signe du "j'ai" est face au signe "je prends" (la vie, les objets). La Vénus nocturne, alliée à la Mars nocturne, signe traditionnel des tueurs, voit dans le taureau la victime idéale, c'est Saturne qui veut reprendre le pouvoir volé par l'élite maçonnique, ayant pris Lucifer comme emblème, vantant les 32 voies pour retrouver la voie cachée, la 33ème. Quiconque se croit Dieu doit en payer le prix, le pouvoir de Jupiter n'est que provisoire. Suivant les principes du taureau, l'initié de Vénus, qu'elle s'appelle Isis, Ishtar, Inanna, Aphrodite ou autre, doit mourir, se sacrifier, pour accéder à un état "lunaire". Orion, le chasseur, tue l'ego comme il coupe la tete du monstre, il espère renverser le destin solaire, ce pourquoi des natifs de fin taureau, ce secteur Orion, ont un pouvoir hors du commun, exemple le natif de la Nouvelle Lune David Rockefeller, ou son ami natif de l'éclipse de Lune Donald Trump.

    Signe du 2, c'est le signe de celui qui vous accompagne, cela sera soit vos possessions (ma maison, mes objets), soit la famille (MA femme, MON mari, MES enfants), ainsi tous les signes vénusiens du matin seront amis avec le taureau : surtout le cancer, signe vénusien et exaltation de Jupiter, de la fameuse mère tuée Tiamat, et la vierge, signe de la déesse espérant devenir Soleil, mais elle bascule dans son aspect nocturne ensuite, c'est la chute vers la Vénus qui tue, se venge de n'etre que le miroir du Soleil, une fausse image.

    La maison 2 suit donc les caractèristiques du signe, c'est le signe du foyer, des objets crées par le natif comme extension de lui meme. Il se fait des miroirs partout, que ce soit dans le décor et ordre de sa maison, et il aime etre le Dieu pour son(sa) conjoint(e) et ses enfants. Maison de la parole, elle sera proche de la maison 4 (pour une femme) ou maison 5 (pour un homme) dans le coté m(p)aternant, charismatique qui veut etre un modèle pour ses enfants miroirs, car n'oubliez pas, chaque enfant hérite des conjonctions natales de ses parents (j'ai hérité personnellement du Mercure+Sud de mon père). La statue de la Liberté, modèle taureau, n'a t elle pas le propre visage de la mère de Bartholdi ?

    Taureau (16 mai - 16 juin)


  • Maitrises : Mercure - Mars diurne.

    Exaltation : Soleil. Exil de Saturne.

    Signes amis : gémeaux - lion - scorpion - capricorne.

    Signes ennemis : taureau - cancer - vierge - balance - sagittaire - poissons.

    Le bélier est le signe qui démarre le zodiaque. C'est le signe du 1, de la tete, du cerveau, donc siège de l'ego, et contenant l'exaltation du Soleil, c'est le signe de l'égo martial qui veut devenir (Mercure) le Soleil. Mars, l'astre rouge, c'est par le sang, donc la guerre, la loi du plus fort, que le bélier veut accomplir son dessein, celui de devenir le "Dieu" solaire, de par l'aspect diurne, le début de la journée astrale.

    C'est le signe des conquetes, le natif prend le monde comme un terrain à conquérir, à apprivoiser, à vaincre. Le berger/pasteur Dumuzi est le plus ancien archétype de ce signe, il dirige les moutons du peuple, il est en compétition avec Emkidu, archétype de la balance, signe de l'agriculture, pour la main d'Innana, archétype de la Vénus du matin. S'il gagne sa main et l'épouse, il subit le meme sort que les précédents maris, tous trahis, et quand elle doit remonter des enfers et choisir un etre vivant pour y rester à sa place, c'est évidement lui qu'elle choisit. Il faudra l'intervention de la soeur pour que la peine soit adoucie, il ne devra plus que passer 6 mois de l'année, ceux de la Mars nocturne, en enfer, les 6 autres c'est sa soeur qui le remplace.

    Enkidu était l'archétype babylonien, dans l'épopée de Gilgamesh, il nait dans la 1ère tablette, de type bélier, c'est un personnage sauvage, à la conscience animale, qui se contente de tuer, détruire. Il est adouci en tablette 2, taureau, par une femme, symbole de Vénus. C'est là qu'il devient un homme civilisé, qu'il sort du piège de l'égo, qui fait qu'un autre archétype, Narcisse, aime tellement son image qu'il se noie. Le bélier ne peut sauver ses mauvaises tendances qu'en forçant sa nature égoiste, en allant vers l'autre. Les films traitant de "Conan le barbare" ne sont qu'illustrations de ce personnage babylonien martial, qui connait des évolutions dans les signes suivants, que j'aborderai dans les articles des signes associés.

    Le bélier est le symbole de la petite enfance, le bébé se croit "Dieu", et Mars diurne la marque de l'adolescence, quand le natif se rebelle, par Mars, contre les règles, il affirme sa personnalité, il rentre en conflit pour avoir un boulot, un diplome, un crédit, une femme, avec l'accomplissement jovien, le crime réalisé en signe suivant, le taureau. Mars est l'astre de la victoire par le sang, elle gère les hommes avant tout, ce pourquoi ce signe est plus favorable aux hommes qu'aux femmes, mais on trouve des béliers martiales étonnantes, telles Margareth Thatcher ou encore Marion-Maréchal Le Pen, des femmes au caractère masculin. Et que dire de Calamity Jane, femme cow-boy, qui a incarné Dumuzi et Enkidu de belle manière.

    Ascension et chute sont la constante des destins béliers : Hitler monte au sommet, et perd la tete, chute. Robespierre fait couper astralement des tetes, mais finit par la perdre, mentalement puis physiquement. Lénine, autre martial qui fait couler le sang, fait tuer des dizaines de millions de russes, est encore divinisé à Moscou au delà de la mort. En bon exemple, il y a bien sur Che Guevara, qui l'a payé cher son thème natal, assassiné.

    L'archétype le plus connu du bélier est celui d'Icare : il descend dans les profondeurs tuer le minotaure, symbole du taureau. Mais il ne sait pas s'arreter, il conçoit des ailes pour espérer rejoindre le Dieu solaire, et il se les brule, la chute est proportionnelle à la montée.

    Ainsi, le bélier est le signe de l'intelligence, comme Icare qui sait ne pas se perdre dans le labyrinthe, des guerriers, car il faut vaincre le taureau, des inventeurs, comme les ailes. Comment ne pas citer le génial Léonard de Vinci, symbole de celui qui voit (Mercure) et transmet ces visions de l'avenir, via des prophéties cryptées et des inventions, bien entendu avant tout militaires (80% de ses inventions sont de cette nature, des armes), mais comme par hasard, il aura inventé le premier avion, qui certes ne volait pas, mais l'idée était là (vous pouvez le voir au musée des arts et métiers de Paris).

    Dans les "voyants" qui ont transmis l'avenir, vous pouvez vous référer au génial concepteur des cartes de jeu illuminati, Steve Jackson, que j'ai évoqué sur le blog. Il a vu l'avenir, et il l'a payé cher, maintenant il parle de tout sauf de conspiration, il a été obligé de censurer certaines cartes pour ne pas etre suicidé.

    George Lucas, voyant réalisateur, vous a transmis plusieurs réalités astrales dans ses films, mais tout en ayant un thème relativement délirant (que devraient dire Hitler et Robespierre ?), il a bien figuré le bélier dans le personnage d'Anakin, qui connait une ascension pour chuter et connaitre une rédemption à la fin.

    Signe du "je", il est strictement opposé à la balance, comme le disait les sumériens, signe du conjoint, du moi et les autres, des contrats, des unions/mariages. La tendance de beaucoup de natifs à tout ramener à eux peut donc passer pour dictatoriale. Ils ont un combat à mener, et rien ne peut les détourner de cette route.

    Le bélier étant l'opposé du poissons signe des pieds, il l'écrasera de son intelligence, ce signe sera sa cible prioritaire à écraser. Et il visera souvent le taureau, signe vénusien, comme le guerrier Persée qui va aller couper la tete de la Méduse. Mais cette réaction ne lui est pas permise, il est trop soumis à sa tete pour couper celle du monstre. Robespierre n'assumait pas de faire tuer des milliers de gens par ses amis, il était dans une dépression profonde, ainsi que d'autres natifs qui n'assument pas le sang versé, dont il pensent que cela va nettoyer l'humanité de son mal (principe mercurien). Le monde doit etre comme eux, ce qui est différent = à nettoyer, par la guerre souvent, ou une compétition de type martiale, pour décider du Soleil/Dieu.

    Belier (15 avril - 15 mai) - Maison 1/Ascendant

    Signe du 1, de la maison 1, celle de l'ascendant, autre nom pour l'égo, celle du crane, du cerveau, et qui décide de la santé, de la force mentale de la personne. Elle veut devenir "Dieu"(c'est la maison du Je, du moi), d’où le nom de "Ra" accolé à Amon, le dieu à tête de bélier, comme il est l'exaltation du Soleil, il se proclame le Soleil, ce qui est totalement faux ("Amon" veut dire caché, son vrai visage n'est pas le bélier).

    L’ère du bélier est symbolisé de façon claire par Mithra, le dieu qui tue le taureau, archétype de l’ère qui lui a précédé. C'est donc logiquement un guerrier, un tueur, qui porte un bonnet rouge, comme la couleur de Mars.

    Vous voyez cette ère personnifiée ici entourée des 12 signes du zodiaque, le bélier est au sommet, se croyant le boss, ce qu'on appelle le "milieu du ciel", la place traditionnelle du capricorne...sauf que pour le malheureux Mithra, après il y a les poissons, symbolisés par Jésus, qui l'a détrôné de son rôle de "roi".

    Belier (15 avril - 15 mai) - Maison 1/Ascendant

    Pour en savoir plus sur le bélier, lire l'article sur l'ère du bélier sur cette page.


  • Le lion, signe multi abordé sur le blog. L'idée n'est donc pas de répéter toutes les boites de Pandore, mais de tenter un résumé :

    Lion, cas d'école

    Lion, cas d'école

    Le lion voit le secteur de 2 "reines", que ce soit Beyoncé, la "queen of pop", et Freddy Mercury, ancien roi ayant fondé le groupe Queen.

    Lion, cas d'école

    On avait aussi Michael Jackson et Madonna, d'autres rois et reines.

    Lion, cas d'école

    Comment passer à coté du roi Soleil Louis 14 et de Louis 16. L'un a été toutefois impulsé par le fait qu'il reflétait Jupiter, la divinité temporaire du monde, par sa Lune, quand l'autre, Lune exil Soleil, a marqué la chute de la royauté solaire. 

    Lion, cas d'école

    Les reines sont lion, secteur de Freddy Mercury, de Beyoncé etc, pas étonnant.

    Lion, cas d'école

    Le lion est le signe des salles, dans le sens de représentation : émission télé, cinéma, théâtre, conférence, one man show, c'est là ou l’ego se représente, tel un père face à ses enfants. C'est une transmission.

    Lion, cas d'école

    Beaucoup de "grandes gueules" en ce signe, comme par ex...

    Lion, cas d'école

    De Niro et Sean Connery, de grands roles de théâtre et cinéma.

    Lion, cas d'école

    Vous préférez Reeves, l'élu de Matrix ? Ou ces dames préfèrent Richard Gere ?

    Lion, cas d'école

    A moins que vous ne craquiez sur Hugh Grant ? Ou Laurent Delahousse, pour le coté télévisuel ?

    Lion, cas d'école

    Plus ancien, on a celui qui ressemble plus à Robert qu'à Redford, ou encore Travolta.

    Vous l'avez remarqué, les cas présents ont un certain charisme. Ils ont été capable de transcender les foules, en bien comme en mal d'ailleurs (Louis 16 a provoqué par son coté balance la révolution).

    Lion, cas d'école

    Elon Musk et Richard Branson ont tous 2 lancé des entreprises spatiales, et font venir du monde à chaque conférence de presse, limite des shows.

    Lion, cas d'école

    En politique, JFK et Clinton ont tellement attiré de femmes qu'ils seront autant connus pour leurs frasques amoureuse que pour le reste.

    Lion, cas d'école

    Niveau conférence, Asselineau est excellent, et il s'est rapproché de Philippot, son frère astral.

    Lion, cas d'école

    Et il est proche d'un lion qui est hélas souvent emporté par son coté grande gueule, Mélenchon. Vous l'avez compris, tant que ces partis feront cavalier seul, chacun regardant son ego lion au lieu de pratiquer une union "contre l'Europe", ils feront un score insuffisant. Il n'y a aucun avenir pour l'UPR et Asselineau, l'extreme-droite anti-UE représentée par Philippot ou encore Mélenchon avec son "plan B" (qui a dit Q ?) tant qu'ils seront en train de jouer des pièces différentes, au lieu de jouer la meme pièce.

    Lion, cas d'école

    Le PMU l'a pourtant compris. Des entraîneurs peuvent lancer plusieurs chevaux dans une meme course (comme Bazire) et décider du résultat de ce qui relève au final d'une pièce de théâtre au résultat calculé pour faire gagner le moins possible aux joueurs.

    Lion, cas d'école

    Le quinté ne vaut pas mieux, autre cinéma.

    Lion, cas d'école

    La constellation du lion, en lion, ça alors, on va maintenant revoir les classiques.

    Lion, cas d'école

    Par ex le fait de "survivre sur Mars", devenir un "martien", on ne fait que changer de salle, de théatre, cela ne vaut pas mieux que la Terre.

    Lion, cas d'école

    L'après-vie ou extraterrestre ? Autres salles et pièces de théâtre, ne les jalousez pas, ce sont d'autres merdes équivalentes à la notre.

    Lion, cas d'école

    Une autre vie/voie est possible, certes, mais à quoi cela revient ? La v(o)ie sur une autre planète ou autre dimension ou au delà est un autre niveau de comédie, drame ou action.

    Lion, cas d'école

    Le lion est le cœur de la respiration, "plongez" et vous respirez, dit le ciel, dans les mondes engloutis.

    Lion, cas d'école

    Allez dans une autre dimension, autre respiration, la vie continue.

    Lion, cas d'école

    Dans l'au-delà ? Idem, vous respirez encore.

    Lion, cas d'école

    Au paradis ? Encore une autre forme de vie et respiration.

    Lion, cas d'école

    Tout ou rien, le lion continue de nous dire que ce sont 2 formes complémentaires de ce grand théatre, qui décide ce qui est "tout", "rien", "ici", "là bas". Le risque est de prendre votre comédie personnelle, familiale et terrestre comme étant l'unique réalité. Le ciel nous montre une succession de réalités qui ne font qu'un, telle une poupée russe. Toutes liées à la notre, néanmoins, car vous etes l'acteur de cette farce universelle, qui surveille en ce que vous croyiez en ce que vous croyez, et que vous créiez ce que vous devez créer. Les ET, l'autre dimension, le paradis, l'au delà, peu importe la pièce, ne fait que veiller au bon déroulement de la représentation nommée "Terre". Car comme des pièces de théâtres qui auraient signé un partenariat, chacune influence l'autre, comme les 2 faces d'une pièce de monnaie.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique