• Un thème astral, précis à quel point ?

    On va reprendre la mythologie grecque, pour montrer à quel point dans le détail, un thème astral est précis de manière phénoménale.

    Un thème astral, précis à quel point ?

    Un thème astral, précis à quel point ?

    La série documentaire "grands mythes" nous a résumé l'histoire d'Athéna :

    Pour prendre le pouvoir, Cronos prend la faux donnée par Gaia (symbole de Saturne) et tranche le sexe d'Ouranos. Le sexe tombe dans la mer, et du sperme divin au contact de l'eau nait Aphrodite, qui jaillit de l'écume (Aphros = écume) sur une plage. Déesse de l'amour, elle provoque le sentiment amoureux de manière factice, en portant une ceinture d'or.

    Regardons le thème maintenant : Saturne et Vénus sont en scorpion, signe du sexe, sous entendu la faucille a bien tranché pour faire naitre son reflet, sa fille, Vénus. Le thème est bien uranien (Ouranos le nom grec), c'est donc bien son père, en poissons, signe des eaux, ce pourquoi elle nait de l'écume. Secteur d'exaltation de Vénus, c'est bien le secteur de la naissance des sentiments, ici bien ambivalents avec le Soleil opposé, c'est tout autant l'amour jovien que la mort jovienne en face, en vierge signe des animaux, ce qui sous entend que l'apparence d'Aphrodite est fausse, elle n'est pas humaine mais animale, voire poisson, Vénus étant un astre mutable, celui du reflet de vos attentes, elle se montre sous vos attentes de beauté. Aphrodite n'hésitant pas à tuer ses rivales potentielles, elle a bien ce coté tueuse tout autant qu'aimante.

    Pluton+Mars, qui peut se lire par "con" et "agir", elle agit comme une conne justement avec Arès, symbole de Mars. Contexte : mariée de force à Héphaistos, dieu vieillissant et boiteux qui travaille dans une forge d'un volcan, profondeurs poissons (signe des vieux, des mourants et des gens qui ont des soucis aux pieds), elle n'est pas heureuse, et le trompe avec Arès. Ils seront piégés et enfermés dans un filet (sous entendant bien son lien aux poissons, elle est péchée), et montrée nue à la vue de tous les dieux pour la punir (l'effet est contraire, tous les dieux sont jaloux d'Arès, collé dans le filet).

    Mercure est avec la conjonction jovienne, soit l'aspect des drogues, des alcools, ce qui dit bien que les hommes ne tombent pas amoureux naturellement de la déesse. Signe de l'alimentation, des alcools, ils sont en réalité empoisonnés pour tomber sous son charme, au point de vouloir mourir s'ils sont loins d'elle, le paradoxe classique jovien. Mercurienne, elle s'unit à Hermès après Arès pour enfanter Hermaphrodite (Hermès+Aphrodite), le dieu mi homme-mi femme. Ellle n'aimera qu'Adonis, mais il est éduqué par Perséphone avant d'etre tué par les dieux, montrant bien qu'ici Mercure dit que l'amour jovien s'en va, lui échappe, une fois passé l'effet de l'alcool.

    Un thème astral, précis à quel point ?

    Autres épisodes du documentaire, sur Zeus, nom grec de Jupiter, et au hasard vous avez Soleil et Lune avec Jupiter, pour évoquer d'une part sa conquete du pouvoir, par la mort jovienne, il envoie ses adversaires dans un au delà jovien appelé Tartare, ce qui fait de lui le nouveau père du monde, la conjonction jovienne étant celle des coups d'état, des traitrises. Il n'est pas anodin que tous les présidents perfides et dictatoriaux aient la conjonction jovienne, comme Hitler, et se soient meme donné le surnom de Jupiter, comme Macron le "jupitérien".

    Les amours de Zeus sont au hasard joviennes, conjonction de l'amour, c'est par le mariage jovien que Zeus consolide son pouvoir. Il n'hésite pas à utiliser la foudre et les éclairs (thèmes joviens), mais là encore en vierge, tout cela n'est qu'image, il est en réalité un animal se donnant les apparences d'un père humain, aimant et paternel. Il ne peut se montrer sous son véritable jour, car une femme humaine qu'il avait aimé l'a supplié de le voir sous sa véritable forme, et en est morte. La mort se pare ainsi des formes de l'amour paternel, se cache. Réfléchissez à la profondeur philosophique de ce lien parfaitement intégré par les indiens, puisque ils appelent la mort "mrita" et l'amour "amrita", soit la mort et la "non mort", l'amour contenant donc en son essence la mort. 2 faces d'une meme pièce.

    Un thème astral, précis à quel point ?

    Cet épisode est là encore foutrement astro-logique, Hadès étant le Pluton grec on a un thème plutonien. Le titre dit "roi malgré lui" car il fallait un roi pour le Tartare, le monde souterrain, surveiller les titans et créatures chassées par Zeus, aussi Hadès prend il cette responsabilité, Pluton+Mars, c'est ici "je ne veux pas gagner, je n'aime pas ce travail", et il est contraint, il est un dieu jovien, un père, mais pour ceux du monde sagittaire, signe du sperme, du caca, de la pisse, sous entendu les créatures merdiques que Zeus a envoyé dans les profondeurs, le Tartare étant tel un égout. Il n'est pas anodin que le Soleil soit en vierge, signe des intestins, de la digestion des aliments, ces titans et créatures ont un moyen de se racheter, de digérer leur poison, de se soigner, et de retrouver à terme l'amour du père jovien. Il est le frère de Zeus, et on a Jupiter+Mercure, l'astre de frère, ami mercurien dans ce role ingrat ou l'un est le roi des vivants amoureux joviens, l'autre des morts haineux joviens. 2 matrices qu'il ne faut pas opposer car dans le mythe, tout acte amoureux entraine toujours un meurtre par une déesse cocue ou l'inverse, un acte odieux entraine une réponse "amoureuse" des dieux.

    Bien sur, quand ils ont écrit ces mythes, ils étaient ignorants de l'astrologie quand à Uranus et Pluton, on ne peut donc pas expliquer qu'ils ont résumé les astres sous forme antropomorphique, ils n'ont fait que suivre, en inventant des dieux dont ils ne connaissaient pas les planètes, des principes inconscients, car on agit selon l'énergie d'une planète sans en avoir la connaissance (mais ils avaient un Dieu uranien et un autre plutonien, ils en avaient l'intuition).

    « L'astronomie avec StellariumDémembrement de Dieu »

    Tags Tags : , , , , , ,