• Vous n'existez pas réellement ?

    Le hasard (vraiment ?) des vidéos Youtube me fait découvrir ce titre d'E-penser :

    Vous n'existez pas ?

    Vous n'existez pas ?

    Vidéo qui me conseille comme par un autre hasard "les gens qui n'existent pas", de Defakator. Plusieurs choses : le ciel nous dit qu'en cancer, signe des clans, du groupe, de la famille, le natif s'est crée des gens avec qui communiquer, il a besoin des gens, qu'ils existent. Car la solitude mènerait à la folie, avec Mars poissons, et il la combat par des relations. Il n'existe pas en tant que tel, il n'est que partie d'un tout, mais il doit croire en son existence "séparé des autres", là aussi pour ne pas devenir fou. Cette existence est vu comme une vérité, une libération, alors que le groupe est un, une seule et meme matrice dans laquelle tout est lié. Il n'existe que dans une pensée relative, grace aux autres.

    Vous n'existez pas ?

    Le ciel, en bon humoriste, nous dit de ne pas paniquer, nous n'existons pas. Facile à dire, car signe du cerveau, on va s'inquiéter, on ne veut pas traiter par Mercure l'égo martial, le besoin de conflit qui caractérise notre existence. Celui qui ne s'inquiète pas l'a dépassé, il a vaincu cet inconscient qui le pousse au divorce avec les autres, par la compétition, la guerre.

    Vous n'existez pas ?

    Ici, que ce soit "vous", ou "vous et moi", le ciel répéte qu'il n'y a qu'une seule personne, qui s'invente un reflet pour se diviser en "vous" et "moi". L'effet de Saturne et Vénus sépare, nous fait croire que l'autre est différent de nous, alors que nous sommes 2 faces d'une meme pièce.

    Vous n'existez pas ?

    Là, on nous répéte que le "moi' martial a envie d'exister, le fait de ne pas exister au sein d'un au delà est refusé, on s'est encore inventé un "moi" en poissons pour ne pas finir fou. Mais le fait de se dire le contraire est aussi folie poissons, il faut faire de preuve de mesure entre "j'existe" et "je n'existe pas", il existe quelque chose dont le thème nous demande de nous interroger : ce qui est n'est pas ce que l'on croit. "Tu sais rien, ducon" serait un bon résumé, plutoniens micro.

    Vous n'existez pas ?

    Quand on interroge le ciel, j'existe/je n'existe pas sont toujours 2 memes penchants faux marqueurs de notre folie. J'existe car je vois des reflets de mon inconscient, mais cela ne veut pas dire que j'existe.

    Vous n'existez pas ?

    Sur ce film "je n'existe pas" de 2004, toujours la meme logique : ne pas opposer, tout n'es pas tout blanc ou tout noir mais gris.

    Vous n'existez pas ?

    Dis donc qui je suis, ciel : une ame globale "matrice" s'imaginant etre une ame individuelle, séparée. Merci le cerveau de nous maintenir dans cet égocentrisme. Mercure exalté, nous avons besoin de percevoir nos différences pour savoir qui nous sommes, en prenant position.

    Vous n'existez pas ?

    Comme si nous avions "deux moi", le coté vénusien et martial, le besoin de se confronter à un reflet, de vivre des émotions, et le besoin de se confronter, de mettre son coté martial en marche. Cela reste quand meme un coté double très perturbant, on est comme "possédé". Voir les thèmes de martiaux+vénusiens possédés "ayant deux moi", comme Hitler, qui se croyait vénusien artiste mais était martial guerrier.

    Vous n'existez pas ?

    La schizophrénie née de l'union de 2 énergies qui ne vont pas ensemble n'est pas loin. Uranien, cette schizo est elle celle de l'égo et de l'inconscient ?

    Vous n'existez pas ?

    On peut se le demander : ici, les nouvelle Lune en axe lion, signe de l'égocentrisme de celui qui parle avec son coeur et la rebellion de celui qui veut révolutionner le monde selon l'image qu'il se fait mentalement de celle ci, on voit qu'il y a "ce qui est", et "ce que je voudrais que les choses soient", le fait de ne pouvoir accepter ce qui est et vouloir "tout noir" ou "tout blanc" est une grosse erreur.

    Vous n'existez pas ?

    La schizophrénie de ce verseau est bien apparente ici : le hasard n'existe pas, et pourtant il est "nécessaire". Nous l'avons donc crée pour ne pas "péter un cable", avec une énergie rassurante (on ne veut pas se dire que nous sommes guidés par un destin, le hasard nous permet de croire qu'on y est pour quelque chose dans ce qui nous arrive).

    Vous n'existez pas ?

    Ce hasard n'existe pas, mais encore et toujours, nous avons besoin de le faire exister pour ne pas devenir dingues, pouvoir entrer en relation sans aller psychoter que ces relations ont été amené et provoqué par un principe qui nous dépasse.

    Vous n'existez pas ?

    Il prendra pourtant fin, puisque le secteur de la mort est la fin de cette croyance, on rejoint la matrice unifiée nommée "au delà", "mort".

    Vous n'existez pas ?

    Tout se base sur ce concept de "réel" : ce que l'on perçoit avec nos sens mercurien est notre réalité, et cette perception vierge est ce qui façonne notre vision de l'existence : mes connaissances me disent que ceci existe, que cela n'existe pas, etc. On prend ce qui nous "parle", on digère ce qui ne nous plait pas.

    Vous n'existez pas réellement ?

    Et toujours ce signe vierge, le besoin de séparer en deux la matrice en celle qu'on aime et celle qu'on déteste, dont on veut se séparer. On se fait alors une vision de ce qui est totalement faussée. Le réel étant martal+vénusien, c'est déjà le fondement d'une schizophrénie très humaine.

    « Complot, VénusTropicalisme, pourquoi tant de haine ? »

    Tags Tags : , , , , ,